LE BARBET

(Chien d'eau français)

Le Barbet serait un chien très ancien pour lequel différentes hypothèses historiques ont été proposées. Certains disent qu’il serait descendant de chiens de bergers importés d’Afrique par des militaires entre le 7e et le 8e siècle. D’autres, suggèrent qu’il serait arrivé en France par l’Europe de l’Est et qu’il aurait ses origines en Asie. Il est assez ancien qu’on le suppose à l’origine d’autres races comme le Beauceron, le Briard, le Caniche, le Drahthaar et le Korthall. Quoi qu’il en soit, l’histoire du Barbet est sujette à des débats pour lesquels nous n’avons pas la prétention d’y mettre fin. 

À partir du 16e siècle, on retrouve des représentations diverses de chiens ressemblant au phénotype (présentation visuelle) du Barbet connus de nos jours. Il est toutefois difficile, avec ces images, de déterminer quelle pouvait être la grandeur des chiens à l’époque, débat encore bien actuel. Chose certaine, les textes et les images les plus anciennes témoigne d’un chien à poil long, laineux et frisé. Très souvent, on le présente aussi dans un contexte d’eau. Certains écrits historiques évoquent d’ailleurs qu’il va plus volontairement à l’eau par rapport à d’autres chiens de chasse. On dit même qu’il est fait pour les marais. 

Menacé d’extinction, le Barbet a grandement souffert de la guerre comme bien d’autres chiens de race. Les papiers officiels perdus en période de guerre, il s’est avéré fort difficile de trouver, voire prouver, la race et la provenance des chiens. C’est dans les années ‘70 que des éleveurs ont décidé de recouvrer la race. Les choix faits à cette époque pour atteindre ce but font encore aujourd’hui l’objet de vives discussions. D’abord, les éleveurs ont accouplé de rares spécimens présumés Barbets. Puis, en raison de la rareté des chiens et pour éviter une trop grande consanguinité, on dut faire appel à des races cousines. Ainsi, les barbets actuels ont dans leurs arbres généalogiques tantôt du grand Caniche, tantôt du Chien d’eau Portugais, tantôt du Chien d’eau Espagnol et peut-être d’autres races. Toutefois les choix de retrempes (utilisation d’une race proche pour apporter une diversité génétique) ne font pas l’unanimité et provoquent parfois de petites surprises aux éleveurs de Barbets d’aujourd’hui, en termes de couleurs par exemple ou de certains traits atypiques. Ainsi bien malin est l’éleveur qui prétend détenir un chien de lignée 100% Barbet! Mais, peu importe! Conscient des choix difficiles du passé, Douxbarbu s’applique à aller de l’avant avec un élevage actuel conçu selon les meilleures pratiques et les hauts standards de qualité et de conformité pour développer des Barbets en santé, doux et affectueux, dotés d’une belle énergie tranquille.

Pour en savoir plus sur le Barbet d'aujourd'hui consultez son standard.


Et pour une page d'histoire touchante sur le Barbet, cliquez sur le lien pour aller lire celle de Moustache, le barbet des Grognards de Napoléon.

DOUXBARBU

Élevage Barbet